Road-trip islandais #3 : La côte sud et les fjords de l'est

Je continue ma série d'article sur notre voyage en Islande. Voici notre deuxième étape : la côte sud et les fjords de l'est.
 
Depuis la ferme de Stong dans le sud-ouest de l'ïle

Si vous regardez sur une carte, vous aurez l'impression que cette étape correspond à la moitié de l'île... et vous auriez raison !!! Après 3 jours dans l'humidité et 2 matins à défaire la tente sous la pluie, on a craqué ! Direction le café du coin pour avoir du wifi et s'apercevoir que la situation n'allait pas s'améliorer les prochains jours... Par contre, l'est du pays semblait avoir des cieux plus cléments. Ni une ni deux, mon bel itinéraire que j'avais pris des mois à préparer est passé à la poubelle et vive l'aventure ! 

Nous sommes donc partis pour une longue journée de route de 6 heures environ afin d'atteindre Djupivogur, un petit port juste avant les fjords de l'est. Néanmoins, même si le temps ne nous l'a pas toujours permis, on s'est arrêté régulièrement pour visiter un peu le sud de l'Islande. Il y a parait-il de nombreux point d'intérêt ^^.

Les cascades


Au tout début de notre périple, nous sommes tombés sur 2 cascades remarquables et assez connues : Skogafoss et Seljalandfoss. On ne s'est pas arrêté à la première car il y avait un monde fou et on ne se voyait pas faire la queue pour regarder de l'eau qui tombe de la falaise... 

On a pris par contre un peu plus de temps à Seljalandfoss où il y avait beaucoup moins de monde. C'est une cascade assez amusante car on peut passer derrière le rideau d'eau et prendre de chouette photo ^^ !

Derrière le rideau d'eau de Seljalandfoss
L'Islande est le pays des cascade et il est très commun de voir un (ou plusieurs) rideau d'eau tombé le long d'une montagne. 

Où on parle de volcans, de glaciers et de lacs


Dans le sud de l'île, il y a aussi un volcan très connu dans toute l'Europe que chacun à un jour essayé de prononcer... sans y parvenir :: le fameux Eyjafjallajökull ! C'était assez impressionnant de se trouver juste à côté et de voir les énormes morceaux de roches posées dans les champs. 

La vue sur Eyjafjallajökull
Plus loin en allant vers l'est, on arrive au niveau du plus grand glacier d'Islande, le Vatnajökull. Il a une superficie de 8 300 km² soit plus de 95% de la superficie de la Corse... Plusieurs volcans se trouvent sous le glacier dont certains sont encore actifs et provoquent parfois de violentes inondations. 

Le glacier Vatnajökull vu depuis Skaftafell
Depuis la route 1, le point d'entrée du glacier est souvent Skaftafell où on peut trouver un office du tourisme et un camping. Nous nous sommes juste arrêtés sur un bord de route pour manger, mais je dois avouer que la vue était splendide ! Même si un peu de soleil n'aurait rien gâché...

En prime notre installation de midi ^^ Camping power !!!
Nous avons ensuite entamé la dernière partie du voyage de la journée : l'arrivée sur la côte est du pays. La route 1 passe alors juste à côté de plusieurs glaciers qui descendent vers la route et la mer. On arrive ensuite au lac Jökulsárlón où des blocs de glace se détachent du glaciers Vatnajökull et dérivent sur un le lac pour finir dans la mer. La route 1 passe sur un pont qui permet d'enjamber le lac et la vue est normalement magnifique. On peut voir le sommet du glacier et d'immenses icebergs... enfin il paraît car pour nous tout était bouché et on ne voyait que les nuages blancs ! Dommage !



Nous avons terminé cette journée de voyage à Djupivogur, un sympathique village à l'entrée des fjords de l'est. Pour l'occasion, nous avions réservé à Klif hostel, une guesthouse dont les chambres étaient minuscules. On a quand même bien discuté avec d'autres voyageurs lors du repas.

Les fjords de l'est


Le lendemain, nous avons enchaîné sur les fjords de l'est. L'objectif étant d'aller à Egilsstađir où on devait passer la nuit avant de retenter notre chance dans l'intérieur des terres... Nous sommes donc passés assez vite sur les fjords de l'est (que nous ne devions pas faire au départ). Juste le temps de prendre quelques photos, d'admirer les paysages et de se promener dans les petits ports de pêche. 


Malheureusement, à Egilsstađir, les propriétaires du camping nous ont déconseillés de prendre la route d'Askja (qui permet d'aller à l'intérieur des terres) car les fortes pluies avaient emporté des blocs de pierre et les gués étaient devenus difficiles à passer. Nous avons donc préféré partir vers le Nord en direction du lac Myvatn... mais ça ce sera pour le prochain article ! 

Cet article a été un peu long... J'espère que vous appréciez ce petit voyage à travers les terres islandaises !

Aucun commentaire